Claude  Mauriac
Accueil Plan du site Biographie Journal Plongées Le Temps immobile Le Temps accompli
Romans Théâtre Essais Cinéma Articles et entretiens Liens
Fonds BnF Textes de Claude Mauriac Bibliographie critique Textes sur Claude Mauriac
Le Temps immobile

Le Temps immobile

Le Temps immobile 1, Grasset, 1974 ; Le Livre de Poche, 1983.

Le Temps immobile 2 (Les Espaces imaginaires), Grasset, 1975 ;
Le Livre de Poche, 1985.

Le Temps immobile 3 (Et comme l’espérance est violente), Grasset, 1976 ; Le Livre de Poche, 1986.

Le Temps immobile 4 (LaTerrasse de Malagar), Grasset, 1977 ;
Le Livre de Poche, 1987.

Le Temps immobile 5 (Aimer de Gaulle), Grasset, 1978 ; Le Livre de Poche, 1988.

Le Temps immobile 6 (Le Rire des pères dans les yeux des enfants), Grasset, 1981 ; Le Livre de Poche, 1989.

Le Temps immobile 7 (Signes, rencontres et rendez-vous), Grasset, 1983 ; Le Livre de Poche, 1990.

Le Temps immobile 8 (Bergère ô tour Eiffel), Grasset, 1985 ;
Le Livre de Poche, 1991.

Le Temps immobile 9 (Mauriac et fils), Grasset, 1986 ;
Le Livre de Poche, 1992.

Le Temps immobile 10 (L’Oncle Marcel), Grasset, 1988 ;
Le Livre de Poche, 1993.

Le Temps immobile, pages choisies et commentées par José Cabanis, Grasset, 1993.

Conversations avec André Gide, Albin Michel, 1951 ;
nouvelle édition revue et augmentée, 1990.

Une amitié contrariée, Grasset, 1970.

Une certaine rage, Robert Laffont, 1977.

L’Éternité parfois, Pierre Belfond, 1978.

Laurent Terzieff, Stock, 1980.

Qui peut le dire ?, L’Âge d'homme, 1985.

Index général du Temps immobile

L’entreprise du « temps immobile », longtemps rêvée, ébauchée à diverses reprises et sous diverses formes, enfin réalisée à partir de 1970, occupe une place à part dans l’œuvre de Claude Mauriac. Construite à partir du journal de l’auteur, un « journal monstre » pour reprendre l’expression de Philippe Lejeune, et qui couvre plus de soixante années, cette entreprise est unique en ce qu’elle est la première à utiliser un journal personnel comme une carrière où puiser des pierres pour construire un édifice nouveau, qui préserve le matériau d’origine en lui donnant par des rapprochements inédits et des commentaires eux-mêmes datés, un éclairage et un sens neufs. Avec les dix volumes du Temps immobile, les quatre volumes du Temps accompli, les six volumes « satellites » construits selon le même procédé, c’est un massif littéraire imposant qui s’offre au lecteur. Claude Mauriac s’est expliqué maintes fois sur son projet à l’intérieur même de l’œuvre – « où les échafaudages font partie de la construction », dit-il – mais aussi dans les « quatrième de couverture » des différents volumes qu’on trouvera reproduites ici… Pour les chercheurs, nous avons ajouté un index chronologique des textes du journal utilisés…
Progessivement nous mettrons en ligne l’index général du Temps immobile établi par Jean Allemand ainsi que les index inédits des « satellites » et du Temps accompli.

machine1

… et les dessins de Claude Mauriac

DCAM0059
DCAM0058
haut de page page précédente page suivante page d’accueil